Plus beau village de Dordogne : trois villages incontournables

Plus beau village de Dordogne : Limeuil, la cité au bord de l’eau

Au confluent de la Dordogne et de la Vezère, trône le petit village de Limeuil. Il fait partie des plus beaux villages de France. A 47 kilomètres de Périgueux, Limeuil a des airs de cité médiévale. La cité porte encore les traces de l’occupation des Magdaleniens, comme en témoignent des vestiges d’outils et de gravure. Rachetés par la commune en 1947 et confiés en 2007 à l’association Au fil du temps, ses jardins à l’anglaise offrent une vue panoramique sur le confluent. Les jardins sont situés au niveau de l’ancien château fort du village et vous feront voyager à travers l’histoire. Les mois d’été, vous pourrez participer à des ateliers de tissage, de vannerie, de teinture etc…
Lors de votre balade, laissez vos yeux se poser sur l’architecture ancienne du village, ses portes, ses échoppes, son enceinte, ses latrines, passez par la tour carrée, la tour canonnière, et le puit. Tout rappelle son caractère médiéval. Aussi, vous pourrez admirer l’architecture Romane de La Chapelle Saint-Martin.

Plus beau village de Dordogne : Saint-Jean-De-Cole, coeur de nature

Le petit village de Saint-Jean-de-Cole est entouré de nature. Une bulle de vie pointée sur une carte postale bien verte. Tandis que les vallées de la Cole et de son affluent, la Queue d’Âne, forment une zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 1, les ballades dans le village sont tout aussi pittoresques. Traversez la halle de l’église Saint Jean-Baptiste, continuez le long de la Cole et ses petits ponts médiévaux, visitez le château de Marthony, puis revenez par les rues étroites et ornées de jolies maisons à colombages pour parfaire votre itinéraire. Alors que les vieilles pierres rafraîchissent les journées d’été et les fleurs courent sur les murs, n’hésitez pas à flâner jusqu’au vieux pont et au vieux moulin, les deux emblèmes du village depuis des siècles.

Plus beau village de Dordogne : La Roque-Gageac, à flan de falaise

Au pied d’une falaise, la Roque-Gageac borde la Dordogne de ses façades blanches et ocres qui regardent la rivière. Fief de pêcheurs et gabariers de l’époque Moyenâgeuse, au dessus de la ribambelle de maisons, les vestiges du château des évêques de Sarlat, accueillis pendant la guerre de cent ans résistent encore.
A cause des chutes de pierres, les troglodytes sont généralement interdits à la visite, mais le manoir de Tarde, datant du XVème siècle, est classé monument historique. Il n’attend que de dévoiler les secrets de Jean Tarde, qui avait fait la connaissance de Galilée lors d’un voyage en Italie.
Pour de la fraîcheur et des couleurs, ne manquez pas le jardin exotique et la Bambouseraie sur les hauteurs du village, envahi par des palmiers, bananiers, agaves, figuiers et bambous que son microclimat presque méditerranéen lui permet.
Puis, laissez-vous embarquer à bord d’une gabare, le bateau traditionnel à fond plat qui servait autrefois à transporter la marchandise le long de la Dordogne, pour découvrir de village au fil de l’eau.